Le site Tlaxcala est de nouveau en ligne !
The Tlaxcala site is online once again!
La página web de Tlaxcala está de nuevo en línea!
Die Website von Tlaxcala ist wieder online!
http://www.tlaxcala-int.org

Friday, 26 December 2014

DSK, Blair, Geithner, Rubin : de la politique à la finance

par Eric Toussaint, CADTM, 9/12/2014
Le lien étroit entre les gouvernants et le grand capital n’est plus dissimulé. À la tête de plusieurs gouvernements, placés à des postes ministériels importants ou à la présidence de la BCE, se trouvent des hommes directement issus du monde de la haute finance, à commencer par la banque d’affaires Goldman Sachs. Certains hommes politiques de premier plan sont récompensés par un poste dans le secteur privé une fois qu’ils ont accompli leurs bons offices pour le grand Capital. Ce n’est pas nouveau, mais le phénomène devient plus visible et s’amplifie rapidement. On peut parler de véritables vases communicants et transparents.
DSK
Le socialiste français Dominique Strauss-Kahn (DSK), ministre de l’Économie et des Finances à la fin des années 1990, puis directeur général du FMI (2007-2011), est devenu en 2013 président du conseil d’administration du Groupe Anatevka, rebaptisé « Leyne, Strauss-Kahn and Partners, Compagnie Financière » (LSK), pour y développer une activité de banque d’affaires internationale. Depuis qu’il a dû démissionner de la direction du FMI en 2011 en raison d’accusations d’agression sexuelle, DSK conseille différents gouvernements étrangers, notamment la Serbie et le Soudan du Sud, et plusieurs entreprises, telles que la Banque russe de développement des régions, le Russian Direct Investment Fund, la National Credit Bank et un consortium de banques marocaines. LSK, anciennement Anatevka Compagnie Financière, compte une centaine d’employés répartis dans six pays (Luxembourg, Belgique, Monaco, Israël, Suisse, Roumanie) dont plusieurs sont des paradis fiscaux notoires. Coup de théâtre le 23 octobre 2014, Thierry Leyne, l’associé de DSK à la tête de LSK, se suicide à Tel Aviv. 
Lire la suite

No comments: