Le site Tlaxcala est de nouveau en ligne !
The Tlaxcala site is online once again!
La página web de Tlaxcala está de nuevo en línea!
Die Website von Tlaxcala ist wieder online!
http://www.tlaxcala-int.org

Sunday, 28 December 2014

Prinkipo, 1933 : Georges Simenon chez Trotsky

Chez Trotzky
par Georges Simenon, Paris-Soir, 16 et 17 juin 1933
Source : Léon Trotsky. Télécharger PDF
Constantinople 7 juin 1933.
J'ai rencontré dix fois Hitler, au Kaiserhof, alors que, tendu et fébrile, déjà chancelier, il
Trotsky à Prinkipo
menait sa campagne électorale. J'ai vu Mussolini contempler sans lassitude le défilé de milliers de jeunes hommes. Et à Montparnasse, un soir, j'ai reconnu Gandhi dans une silhouette blanche qui rasait les maisons, suivie par de jeunes femmes fanatiques.
Pour avoir une entrevue avec Trotsky, me voilà sur le pont plus grouillant que le Pont-Neuf de Paris qui relie le vieux et l'ancien Constantinople, Stamboul et Galata. Pourquoi vais-je avoir désormais une impression de beau dimanche sur la Seine, du côté de Saint-Cloud, de Bougival ou de Poissy ? Je n'en sais rien.
Tous les bateaux, autour des embarcadères enchevêtrés, me font penser à des bateaux-mouches. Ils sont plus grands ? C'est certain. Ils ont même un petit air marin et l'hélice bat de l'eau salée. Mais c'est une question de proportion. C'est tout le décor qui est plus vaste, le ciel lui-même plus lointain.
Ici, une rive s'appelle l'Europe et l'autre l'Asie. Au lieu des remorqueurs et des péniches de la Seine, ce sont autant de cargos et de paquebots qui battent pavillon de tous les pays du monde, s'en vont vers la mer Noire ou se faufilent dans les Dardanelles.
Qu'importe ? Je garde mon impression de beau dimanche, de banlieue, de guinguettes. Il y a des couples d'amoureux sur le pont du bateau, des paysans qui transportent des poules et des coqs dans des cages, des marins en permission qui sourient d'avance au plaisir qu'ils vont se donner.
Trotsky ? Je lui ai écrit avant-hier pour lui demander une entrevue. Le lendemain matin déjà j'étais réveillé par la sonnerie du téléphone.
– Monsieur Simenon ? Ici le secrétaire de M. Trotsky. M. Trotsky vous recevra demain à 4 heures. Il faut auparavant que je vous dise que M. Trotsky, dont les déclarations ont été trop souvent déformées, désire recevoir auparavant vos questions écrites. Il y répondra par écrit...
J'ai posé trois questions.

No comments: