Le site Tlaxcala est de nouveau en ligne !
The Tlaxcala site is online once again!
La página web de Tlaxcala está de nuevo en línea!
Die Website von Tlaxcala ist wieder online!
http://www.tlaxcala-int.org

Tuesday, 6 January 2015

Les fondations politiques, instrument de la politique de puissance allemande

par Matthias Rude, Hintergrund, 19/12/2014
Traduit de l’allemand et relu par Diane, JJ et Fausto pour vineyardsaker.fr
En mars 2013, les activités de la fondation Friedrich-Ebert (FES) ainsi que celles de la fondation Konrad-Adenauer (KAS), ont fait l’objet d’une investigation à Moscou et à Saint-Pétersbourg . L’ancien ministre allemand des Affaires étrangères Guido Westerwelle a condamné l’action de la Russie comme inacceptable; le président de la KAS a déclaré à propos de ces fondations : Toute obstruction à leurs activités nuit au développement démocratique [1]. Lors d’une visite en Allemagne dans le mois qui suivit, le président russe s’est trouvé exposé à des reproches graves. Selon Claudia Roth, il a essayé, par des pressions sur les fondations, d’intimider l’engagement civique en Russie. La cheffe du Parti Vert sentait revenir le temps de la persécution stalinienne. La chancelière doit parler franchement avec Poutine et protester clairement contre la répression. [2]
De plus en plus souvent, les autorités gouvernementales à l’étranger prennent pour cibles les fondations issues de partis politiques qui agissent chez eux . Tout d’abord, fin 2011, des policiers armés étaient entrés dans les bureaux du KAS au Caire. Plus tard des charges ont été diligentées contre le directeur du bureau, Andreas Jacobs, et son adjointe : La KAS a interféré dans les affaires intérieures du pays et semé une discorde ciblée. Tous les parties au Bundestag ont condamné les actions de la justice égyptienne. Une telle harmonie est rare dans le Bundestag, a déclaré le taz [quotidien allemand proche des Verts, NdT] [3].
Le ministère fédéral des Affaires étrangères et la chancelière en ont rajouté. Ce que nous voulons faire ainsi, c’est responsabiliser les citoyens, a expliqué Jacobs à propos des objectifs de la fondation en Égypte et il a ajouté : Il est très important, surtout maintenant après la révolution , de s’occuper du domaine de l’économie sociale de marché. Pour promouvoir la démocratie, le ministère fédéral de la Coopération économique et du Développement (BMZ) a investi en 2011 un total de six millions d’euros dans la région [4].
Les donations se comptent en millions
Aux côtés du BMZ, six fondations politiques sont maintenant financées principalement par le ministère des Affaires étrangères. Les fonds sont en constante augmentation. En 2002, les fondations recevaient déjà environ 323 millions d’euros, en 2011, ce montant avait encore augmenté de 31 % [5]. Le Parlement décide du budget, ce qui signifie que les partis représentés au Parlement décident eux-mêmes du financement de leurs propres fondations, une pratique qui est parfois critiquée comme du libre-service [6].

No comments: