Le site Tlaxcala est de nouveau en ligne !
The Tlaxcala site is online once again!
La página web de Tlaxcala está de nuevo en línea!
Die Website von Tlaxcala ist wieder online!
http://www.tlaxcala-int.org

Wednesday, 7 January 2015

Quelques heures après le massacre à Charlie-Hebdo

par Michèle Mialane, 7/1/2014
Non, je n’ai jamais beaucoup aimé Charlie Hebdo, ni son prédécesseur Hara-Kiri, pourtant contemporain de ma bien lointaine jeunesse et malgré mon goût pour certaines formes de provocation (qui étaient rarement les leurs.)  Non, les dessinateurs assassinés ne m’étaient pas particulièrement sympathiques. Mais enfin : d’où s’arroge-t-on le droit de tuer, et même de s’en prendre à la pensée  des autres ?
Depuis que dans ce pays on vend des centaines de tonnes d’armes à l’Arabie saoudite et autres émirats, sultanats et principautés intégristes, nos gouvernements sont devenus bien tolérants envers l’intolérance.
Entre le « droit à la différence » de la « gauche » et la « laïcité positive » d’un certain Nicolas Sarkozy, tout est dans tout et réciproquement.
Assez ! Assez de culs-bénits (combien parmi eux sont des pères incestueux) s’arrogeant le droit de défendre les enfants  et de vertueux dfférencialistes qui vont bientôt nous prier toutes d’arborer des tchadors pour ne pas « discriminer » celles qui en portent.
Nous sommes le SEUL pays occidental qui soit - qui fut ? - laïc. Retournons aux valeurs que nous avons créées. Si par bonheur en chemn nous cessons d’etre parmi les premiers vendeurs d’armes du monde, voilà un très bienvenu « dommage collatéral. »
Je précise que les exécutants  et les commanditaires du massacre de Charlie Hebdo ne sont peut-être pas des islamistes. Je crains d’être trop vieille pour connaître un jour la vérité. Malheureusement, il est trop facile d’attribuer cette horreur à des islamistes, au vu de celles qu’ils commettent un peu partout en ce moment.
J’espère pouvoir bientôt, demain peut-être, manifester. Mais je crierai : Mort aux religions instituées, piliers de toutes les violences.
Car, ainsi que je viens de le lire dans Le sexe du savoir, de Michèle Le Doeuff : la confusion d’une religion avec l’État représente la structure la plus forte  de l’intolérance, les autres religions se trouvant mises au ban de la société, ainsi que l’athéisme et la libre pensée. »
Michèle, il y a près de 45 ans que nous ne nous sommes revues. Si différentes qu’aient été nos vies, nos convictions sont demeurées bien proches. Mais 17 ans après la parution de ton livre, je dirais que tu as été -contre ton habitude- bien peu provocatrice: toute immixtion du religieux dans le politique mène à la pire des intolérances.

No comments: