Le site Tlaxcala est de nouveau en ligne !
The Tlaxcala site is online once again!
La página web de Tlaxcala está de nuevo en línea!
Die Website von Tlaxcala ist wieder online!
http://www.tlaxcala-int.org

Saturday, 14 February 2015

Présentation du projet gouvernemental au nouveau Parlement grec: discours d'AlexisTsipras (extraits)

Le 8 février, Alexis Tsipras a présenté le programme de son gouvernement devant le nouveau Parlement grec. En voici les principaux points, dans une traduction de Vassiliki Papadaki, Syriza France
«La réhabilitation de la souveraineté populaire, la restauration de l’égalité de notre pays dans l’UE,
la sortie de la crise humanitaire que connaît notre pays, la justice sociale et la renaissance culturelle, voilà les objectifs du gouvernement de salut social que nous avons constitué » a déclaré A. Tsipras en présentant le projet gouvernemental au nouveau Parlement.
« Le respect des objectifs budgétaires du Pacte de Stabilité et de Croissance est une obligation européenne du pays. Mais l’austérité non », a souligné le Premier ministre, en ajoutant que « le nouveau gouvernement n’a pas le droit de demander une extension du mémorandum. Parce qu’il n’a pas le droit de demander une prolongation de l’erreur et de la destruction ».
En ce qui concerne le calendrier de l’action gouvernementale, A. Tsipras a déclaré sous les applaudissements des députés que « la première priorité de notre gouvernement, à partir de mercredi matin, sera de faire face à la crise humanitaire dans notre pays, en conformité avec les engagements que nous avons pris lors de la campagne électorale. » Ces mesures qui portent sur les problèmes d’alimentation, de logement, de distribution du courant électrique, d’accès aux services de santé concernent des milliers de familles et de ménages qui ont été victimes de la crise mémorandaire.
Le Premier Ministre a également annoncé :
– la création d’une Commission d’enquête concernant les mémorandums
– la restauration immédiate des fonctionnaires licenciés de façon non conforme à la Constitution: les femmes de ménage du ministère des Finances, les surveillants scolaires, le personnel administratif des universités.
  • une réforme radicale de l’appareil étatique: la première phase de la réforme sera achevée dans les six mois avec la collaboration des 10 ministères actuels. Cette réforme consistera en un allègement des effectifs de l’administration publique en réduisant le nombre des conseillers ministériels et des fonctionnaires provisoirement attachés aux différents ministères, en une réduction de près de moitié de la flotte d’environ 700 voitures attribuées aux ministères. Dans un premier temps, « des voitures du gouvernement dont la valeur dépasse scandaleusement les 700 000 € seront vendues » ainsi qu’un avion gouvernemental. De même le privilège de la voiture ministérielle sera supprimé tandis que le personnel attaché au palais Maximos ( siège du gouvernement) sera réduit de 30% et le personnel de garde du Premier ministre de 40%.
-En ce qui concerne les fonctionnaires, est prévue l’abolition des réglementations mémorandaires concernant le droit disciplinaire. Des nouveaux modes d’évaluation seront adoptés afin d’assurer la transparence et la méritocratie. Afin de «couper le nœud gordien qui unit les partis politiques et l’appareil d’État, les critères de promotion du personnel de direction seront redéfinis».

  • En ce qui concerne la corruption
a) Mobilisation de la brigade financière (SDOE), afin de contrôler les listes prioritaires de grands dépositaires: liste de l’Autorité pour la lutte contre le blanchiment d’argent, liste « Lagarde », liste Liechtenstein.
b) Création d’une Commission de contrôle interne des douanes pour lutter contre la contrebande du tabac et du pétrole.
c) Utilisation des techniques les plus performantes pour l’identification de la fraude fiscale provenant des transactions financières triangulaires et intersociétés.
d) Mobilisation de l’ Organisme d’Inspection des Contrôleurs de l’Administration Publique afin d’assurer le contrôle effectif de la légalité des marchés publics.
e) Suppression immédiate des « dispositions inconstitutionnelles instituant l’immunité des comités directifs de TAÏPED (Fonds de Privatisation du Patrimoine Public), du Fonds Grec de Stabilité Financière et de la Banque de Grèce.
  • En ce qui concerne les médias
a) Réouverture après réaménagement total de ERT (Radio télévision publique)
b) Application de la loi de contrôle des finances de tous les médias.
c) Fin des
prêts gratuits et opaques accordés aux médias.
d) Attribution de prêts transparents et conformes aux lois
et réglementations en vigueur pour les médias.
  • En ce qui concerne l’immigration : l’objectif prioritaire du nouveau Ministère de l’Immigration est le vote de la loi qui attribue la citoyenneté grecques aux enfants de deuxième génération.
  • Finances Publiques
a) Instauration d’une échelle d’imposition unique et progressive à un taux d’autant plus élevé que la matière imposable est importante
b) Seuil d’exonération fixé à 12.000 €
c) Registre des patrimoines avec l’enregistrement de la propriété en Grèce et à l’étranger.
d) Remplacement de la taxe foncière de ENFIA par une taxe grande propriété à partir de 2015.
e) Régularisation des arriérés des particuliers envers l’état, par le biais des procédures rapides et la possibilité d’échelonnement jusqu’à 100
échéances de la dette. Suppression de l’ imprescriptibilité, non conforme à la constitution, de l’infraction pour non paiement des dettes.
- Plan national de reconstruction productive :
a) Incitations à l’investissement étranger et accords transnationaux pour des partenariats avec la participation du gouvernement grec en accord avec les normes européennes.
b) Solide programme d’investissements publics dont les dépenses seront exemptées du calcul du déficit public, selon les réclamations de la France et de l’Italie.
c) Création de nouvelles formes d’économie sociale et de
coopératives qui construiront un nouveau modèle d’activité économique basée sur les réseaux et l’organisation horizontale, au-delà du cadre étroit de la libre concurrence.
Le Premier Ministre a également précisé que « nous ne cédons pas, nous ne vendons pas les réseaux et les infrastructures du pays d’une importance nationale capitale. Nous ne vendons pas la richesse naturelle et minérale de notre pays ». Il a également ajouté que « toute proposition de valorisation du patrimoine public sera spécifiquement examinée et évaluée sous l’angle des garanties du respect des lois du travail, de l’environnement et de l’intérêt public. »
  • Système Bancaire
a) Réforme législative afin que l’État puisse exercer pleinement ses droits dans le cadre du fonctionnement des banques systémiques recapitalisées avec l’argent du peuple grec, tout en prenant en compte les droits des actionnaires privés.
b) Mise en place d’un organisme public intermédiaire pour la gestion des prêts rouges et ceux des entreprises privées qui protégera les ménages surendettés et les petites et moyennes entreprises tout en veillant à l’équilibre des bilans bancaires.
c) Mise en œuvre des mesures de régulation des prêts rouges.
d) Interdiction des mises aux enchères des résidences principales et des transferts des hypothèques bancaires sans le consentement du débiteur à des institutions bancaires non reconnues et des organismes spéculateurs grecs ou étrangers.
e) Création d’une banque de développement afin de surmonter les problèmes liés à l’inaccessibilité de financement et d’œuvrer efficacement pour la reconstruction productive du pays.
  • Emploi
a) Il n’y aura pas des modifications concernant l’âge qui donne droit à une retraite ni concernant les montants des pensions principales et supplémentaires. Le caractère universel et redistributif de la sécurité sociale sera protégé dans le respect des droits légaux de la retraite.
b) Restauration immédiate des négociations collectives, mise en place d’un cadre rigoureux de protection contre les licenciements de masse, restauration de l’institution de l’arbitrage.
c) abolition des discriminations qui touchent les jeunes de moins de 25 ans.
d) augmentation progressive du salaire minimum à 751 € jusqu’en 2016 afin de garantir l’ajustement harmonieux de l’économie réelle.
e) Programme de reprise de l’emploi assuré par la réorientation des fonds du ministère du Travail.
f)Rétablissement du treizième mois à la fin de 2015, pour ceux qui gagnent moins de 700 euros par mois.
g)Mise en place d’un Fonds de patrimoine national et de la sécurité sociale chargé de la gestion des revenus de l’exploitation des richesses naturelles et minérales et des biens immobiliers du pays.
  • Politique étrangère
-Réunification de Chypre sous la forme d’une fédération bicommunautaire et bizonale doté d’une seule souveraineté, d’une seule citoyenneté et d’une personnalité internationale unique.
– solution mutuellement acceptable concernant le nom de Macédoine
-Valorisation du rôle géopolitique de la Grèce en tant que pôle de la paix et de la stabilité dans le triangle Afrique du Nord-Moyen-Orient-Ukraine, loin d’une logique de guerre froide, des guerres commerciales créant des impasses et des soi-disant «interventions humanitaires» qui ont prouvé leur échec. Il s’agira de défendre fermement les décisions de l’ONU et d’aider à la construction d’un cadre intégré et durable de la sécurité européenne, particulièrement nécessaire à l’heure actuelle avec la propagation du phénomène dévastateur du djihadisme.
  • Dettes allemandes
La revendication des réparations de guerre allemandes et du prêt forcé par l’occupation nazie constitue une obligation historique.
Pour conclure A. Tipras a déclaré: « La fierté et la dignité de notre peuple ne seront pas posées sur la table des négociations ; Nous sommes la chair de la chair de ce peuple, nous sommes chaque mot de la Constitution de ce pays et c’est lui que nous servirons jusqu’au bout ».

No comments: